Assurance-vie : des mesures pour vous inciter à investir dans les fonds Euro-croissance

Assurance-vie : des mesures pour vous inciter à investir dans les fonds Euro-croissance
Au bout de 8 ans de détention, vous bénéficiez d’une garantie de conservation de votre capital investi dans les fonds Euro-croissance. - © Rawf8

Le gouvernement veut « dynamiser le rendement des contrats pour les assurés », en inscrivant une réforme dans le projet de loi Pacte.

Vous envisagez de souscrire une assurance-vie ? Le ministre de l’Economie et des finances, Bruno Le Maire, souhaite renforcer les attraits des fonds Euro-croissance, à travers des dispositions du projet de loi sur la croissance et la transformation des entreprises (Pacte).

« Le produit Euro-croissance sera simplifié et rendu plus lisible par l’affichage d’un rendement unifié pour tous les épargnants », indique Bercy dans son dossier de présentation du texte, qui doit être examiné à partir de septembre à l’Assemblée nationale.

« Il pourra être bonifié par des engagements d’investissement plus longs », mais « la garantie du capital à l’échéance du contrat sera maintenue », précise le ministère de l’Economie et des finances.

Une garantie au bout de 8 ans

À l’heure actuelle, au bout de 8 ans de détention, vous bénéficiez d’une garantie de conservation de votre capital investi dans les fonds Euro-croissance.

Le gouvernement a deux objectifs : faire en sorte que les fonds Euro-croissance contribuent davantage « au financement des entreprises et dynamiser le rendement des contrats pour les assurés ».

Lancés en 2014, pendant le quinquennat de François Hollande, pour favoriser le financement de l’économie par l’épargne, les fonds Euro-croissance n’ont pas obtenu le succès escompté.

Fonds en euros et unités de compte

Lorsque vous souscrivez une assurance-vie, vous pouvez choisir de placer votre argent sur des supports entièrement sécurisés : les fonds en euros, appelés ainsi car les sommes sont investies en majorité dans des obligations émises par des Etats de la zone euro pour financer leur dette. Mais, du fait de la baisse du rendement de ces emprunts, la rémunération de ces fonds recule. 

Investir dans des unités de compte (actions, obligations, etc.) peut s’avérer plus avantageux. Votre épargne peut ainsi être placée dans des actions ou des obligations, mais vous ne bénéficiez pas d’une garantie de conservation de votre capital.

Le dispositif Euro-croissance présente « un profil de risque intermédiaire », rappelle l’étude d’impact du projet de loi.