Intérêts du Livret A : une réforme de la formule de calcul

Intérêts du Livret A : une réforme de la formule de calcul
Le Livret A demeure l’un des placements préférés des Français. - © JamesBrey

Le gouvernement envisage de modifier les règles de la rémunération du Livret A, dont le taux actuel de 0,75 % est gelé jusqu’au 31 janvier 2020.

Le gouvernement d’Edouard Philippe compte modifier les règles d’évolution du taux du Livret A. Le quotidien Le Monde révèle, dans son édition du mardi 17 avril, les pistes explorées pour réformer la formule de calcul de la rémunération du Livret A.

À 0,75 % depuis le 1er août 2015, le rendement du placement est gelé jusqu’au 31 janvier 2020.

Le gouvernement souhaite instaurer la possibilité de réviser le taux à un niveau « plus modeste » que dans le dispositif en vigueur, explique le journal. Des « dérogations exceptionnelles » seront ouvertes, d’après Le Monde. Le seuil minimum de baisse ou d’augmentation est actuellement de 25 points.

Le gouvernement envisage aussi d’abaisser le taux minimal en deçà du niveau de l’inflation, un plancher devant être prévu.

La Banque de France et Bercy dans la procédure

Hors période de gel, la Banque de France et Bercy œuvrent à la détermination du taux. La banque centrale applique la formule de calcul, laquelle inclut plusieurs paramètres, notamment le taux d’inflation.

« Le gouverneur de la Banque de France peut toutefois proposer au ministre de l’Economie et des finances un autre taux que celui qui résulte de la seule application de la formule », rappelait l’institution en juillet 2017. Le ministre s’appuie sur cette proposition pour fixer le rendement, au 1er février et au 1er août de chaque année.

L’un des placements préférés des Français

Le Livret A demeure l’un des placements préférés des Français. Entre janvier et février, la collecte nette cumulée (dépôts – retraits) a atteint 4,66 millions €, a indiqué en mars la Caisse des dépôts et consignations (CDC). En 2071, la collecte nette cumulée avait atteint un niveau record depuis 2013, à 10,24 milliards €.

Les avantages de ce livret d’épargne réglementée (disponibilité et sécurité des fonds, défiscalisation des intérêts) expliquent son succès.