Eau potable : vers une hausse des tarifs ?

Eau potable : vers une hausse des tarifs ?
Pour financer le remplacement des canalisations, l’eau potable pourrait être facturée plus cher. - © Martin Barraud

Un litre d’eau potable sur cinq se perd en moyenne dans les fuites de canalisations en France. Le gouvernement envisagerait d’augmenter le prix de l’eau pour financer la rénovation des réseaux de distribution.

Réduire les fuites dans les réseaux d’eau et d’assainissement : c’est l’objectif de la première phase des Assises de l’eau lancées le 27 avril dernier par le gouvernement. Le plan d’action sera présenté fin août début septembre mais il est déjà envisagé d’augmenter les tarifs de l’eau potable afin de financer la rénovation des canalisations et des usines d’assainissement vieillissantes.

Il y a en effet urgence. Selon une enquête de 60 Millions de consommateurs de 2014, un litre d’eau potable sur cinq est perdu dans des fuites sur l’ensemble du territoire. Cela représente 1 300 milliards de litres d’eau ou 430 000 piscines olympiques par an. En cause : le mauvais état des infrastructures (tuyaux, branchements) lié à un sous-investissement de certaines collectivités locales.

Vers une hausse des factures d’eau

Le taux de remplacement des canalisations est d’environ 0,6 % par an, ce qui signifie quelque 150 années pour renouveler l’ensemble des tuyaux. « Il faudrait investir 1,5 à 2 milliards d’euros supplémentaires par an », qui s’ajouteraient aux 6 milliards dépensés actuellement, rapporte à l’AFP le président de la Fédération des entreprises de l’eau (FP2E), Frédéric Van Heems. Pour financer les travaux, la Fédération propose une hausse de 10 % en moyenne sur la facture d’eau. Selon elle, cela représenterait 3,30 € supplémentaires par mois pour une famille sur sa facture d’eau.

Le coordinateur des Assises, Jean Launay, a, lui, expliqué qu’un prix plancher de l’eau pourrait être instauré. Parfois utilisé, ce système pourrait se généraliser. Il s’appliquerait sur la part eau potable de la facture et pourrait différer d’un territoire à l’autre. Actuellement, les Français payent en moyenne 2 € TTC par m3 (4 € en ajoutant la part correspondant à l’assainissement), un prix qui est toutefois très variable selon les communes.

A LIRE AUSSI :

- Prix de l’eau : le grand écart d’une commune à l’autre

- Eau : les coupures en cas d’impayés sont illégales

- L’eau du robinet contient du plastique