Comment choisir son téléviseur ?

Comment choisir son téléviseur ?
Le prix moyen d’une télévision achetée en France s’élevait à 444 € en 2017, selon le cabinet d’études de marché GfK. - © vchalup

Vous souhaitez acheter un nouveau téléviseur, par exemple pour regarder les matchs de la Coupe du monde de football ? Vous devez prendre en compte plusieurs critères. Nos conseils pour débusquer les modèles les plus performants selon votre budget.

1 – Le juste format

Le prix moyen d’un téléviseur a augmenté l’an dernier de 15 %, leur taille moyenne aussi : 39 pouces, soit 98 cm !

« Les acheteurs sont de plus en plus friands d’écrans XL », explique Fabien Gulluni, consultant pour le cabinet d’études de marché GfK.

Notre conseil : avec un petit budget, ne succombez pas aux très grands écrans d’entrée de gamme, leurs performances sont souvent décevantes. Préférez-leur une diagonale inférieure dans la gamme de prix supérieure.

2 – Une dalle de qualité

Deux technologies se côtoient. Voici les choix qui s’offrent à vous.

La LED

La LED, basée sur un rétroéclairage qui « illumine » la qualité de l’image.

« Les écrans LED se divisent en deux catégories, explique Delphine Kihl, chef de produit TV chez Fnac-Darty. D’abord, le LED Edge qui représente 75 % des téléviseurs du marché. Les diodes sont disposées sur le contour de l’écran : en plus d’afficher des noirs profonds et des taux de contraste élevés, ces téléviseurs se caractérisent par leur finesse. Ensuite, le LED Direct (ou Full LED) qui s’appuie sur des diodes disposées sur toute la surface de l’écran. Cela donne un contraste encore plus marqué et des couleurs renforcées. »

S’y superpose parfois un éclairage intelligent, le « dimming », qui améliore encore le rendu de l’image (détails, luminosité, contraste). Dans le haut de gamme, Samsung propose des écrans LED améliorés (QLED) : un filtre de nanocristaux intégré à une dalle LED révèle une gamme encore plus large de couleurs.

L’OLED

L’OLED, qui offre une qualité d’image supérieure, mais qui n’équipe pour l’instant que les modèles les plus grands. « Avec elle, chaque pixel produit sa propre lumière. Un must ! », explique Delphine Khil.

3 – La bonne définition

La définition exprime le nombre de pixels sur l’écran. Plus ils sont nombreux, plus les images seront précises.

« Cette année, attrait pour les grands écrans et Coupe du monde de football aidant, les télés en 4K Ultra HD (ou 4K UHD) commencent à prendre le pas sur les autres », estime Fabien Gulluni.

Cette définition (3 840 x 2 160 pixels), utilisée au cinéma, est la plus haute qui existe actuellement.

« Elle équivaut à quatre fois la définition du Full HD (1 920 x 1 080 pixels), précise Delphine Kihl, mais elle est réservée aux écrans de plus de 40 pouces (102 cm). »

En deçà, un écran Full HD sera toujours préférable à un HD (type 1 280 x 768 pixels) qui peut décevoir.

4 – Un son à la hauteur

Ne négligez pas la puissance du son (exprimée en watts) de votre future TV. Elle est souvent décevante sur les appareils d’entrée de gamme, équipés d’une paire de haut-parleurs de 5 à 10 watts au total. Privilégiez ceux affichant a minima 20 watts au total et, si votre budget le permet, qui intègrent des technologies d’amélioration du rendu sonore pour une expérience immersive : Dolby (Surround, Atmos, etc.), DTS et autres.