Radars fixes : leur carte est mise en ligne par la Sécurité routière

Radars fixes : leur carte est mise en ligne par la Sécurité routière
Vous pouvez voir où sont situés les radars fixes près de chez vous sur une carte. - © typhoonski

Excès de vitesse, passage au feu rouge ou au passage à niveau… les radars fixes peuvent sanctionner plusieurs types d’infractions. La Sécurité routière vient de mettre en ligne une carte qui localise chacun d’entre eux en France. Elle sera actualisée tous les deux mois.

Depuis le 2 juillet, une carte interactive permet de visualiser l’emplacement des 3 275 radars fixes en service en France métropolitaine et dans les territoires d’Outre-mer (Guadeloupe, Martinique, Guyane et La Réunion).

Une fois sur le site internet https://radars.securite-routiere.gouv.fr/#/, vous pouvez zoomer sur la zone qui vous intéresse et faire une recherche par type de radar, chacun représenté par un pictogramme différent. Par exemple, un radar de franchissement de feu tricolore est signalé par un feu rouge.

En cliquant sur l’un de ces pictogrammes, vous découvrez les caractéristiques du radar : son emplacement (département, route), son type (fixe classique ou double sens, vitesse ou feu rouge, etc.), sa date de mise en fonction ou encore la vitesse maximale autorisée à cet endroit.

Les données seront actualisées tous les deux mois et la carte intégrera en 2019 les accidents de la route.

> A LIRE : Excès de vitesse : la privatisation des voitures-radar en 8 questions

Les différents types de radars fixes

  • 1 993 radars fixes classiques, dont 728 radars double sens

Ils calculent instantanément la vitesse du véhicule à son passage, par l’avant ou par l’arrière, dans un sens ou les deux.

  • 695 radars de franchissement de feu rouge

Souvent installés au niveau des feux tricolores des écoles, des carrefours dangereux ou encore des passages piétons fréquentés, ils se déclenchent automatiquement dès qu’un véhicule grille un feu rouge. Si le conducteur est passé à l’orange, il n’est pas flashé. Situés à une vingtaine de mètres avant le feu, ces radars ne sont pas signalés par un panneau.

  • 407 radars discriminants

Ces équipements permettent de différencier les poids lourds des véhicules légers afin de contrôler les limitations de vitesse spécifique à chaque catégorie de véhicule. Ils sont aussi capables d’identifier avec certitude celui qui est en infraction dans le cas où plusieurs apparaissent sur un cliché. Installés principalement sur les axes où le trafic de poids lourds est important, ils sont signalés par un panneau.

  • 102 radars « vitesse moyenne » ou radars tronçons

Ils calculent la vitesse moyenne réalisée sur une portion de route ou d’autoroute dangereuse grâce à des caméras placées en plusieurs points de contrôle. Objectif : inciter les conducteurs à adopter une conduite responsable tout au long de leur trajet. Ils sont signalés par un panneau.

  • 78 radars de franchissement de passage à niveau

Destinés à sécuriser les passages à niveau les plus dangereux, ces équipements flashent les véhicules qui franchissent les voies ferrées malgré le feu rouge clignotant. Comme ceux installés à proximité des feux rouges, ces radars ne sont pas signalés.

  • 70 itinéraires de contrôle-leurres

Dans ces zones, définies comme accidentogènes, les radars sont déplacés régulièrement en n’étant annoncés que par un panneau unique.

A LIRE AUSSI :

- Contester un PV de radar automatique

- Radars urbains et tourelles : deux nouvelles vigies sur les routes en 2018

- Limitation à 80 km/h : ce qui change le 1er juillet

- Plan pour la sécurité routière : les réformes lancées par le gouvernement