Loyers : quelles sont les villes les plus chères de France ?

Loyers : quelles sont les villes les plus chères de France ?
A Lille, il faut 19 jours pour trouver un locataire contre 154 à Toulouse. - © Vladimir Vladimirov

La Fédération nationale de l’immobilier (Fnaim) a publié le classement des loyers médians dans les 10 plus grandes villes françaises. Paris, Nice et Marseille arrivent en tête du prix de location au mètre carré.

Sans surprise, Paris reste la ville française où les loyers sont les plus élevés, d’après le baromètre des agglomérations de plus de 500 000 habitants établi par l’Observatoire statistique des locations de la Fédération nationale de l’immobilier (Fnaim). Le classement porte sur le premier trimestre 2018 et se base sur les 250 000 offres de location publiées sur le site de la Fnaim par plus de 4 000 agences.

Dans la capitale, le loyer médian - la moitié des loyers sont en dessous et l’autre moitié au-dessus - s’élève à 18,40 € le mètre carré. Pour se loger, un locataire doit débourser 779 € pour un studio et 1 183 € pour un deux-pièces. Après Paris, suivent Nice (15,80 €/m2), Marseille-Aix (12,70 €/m2), Bordeaux (12,60 €/m2) et Toulon (12,10 €/m2) et Lille (12 €/m2).

Alors que Lyon est la troisième ville la plus peuplée de France, elle se classe « seulement » septième du classement avec un loyer médian de 11,70 € le mètre carré. L’offre locative y reste « relativement abondante », explique Marc Torrollion, le président de la Fnaim, au Parisien. Enfin, avec un loyer médian de 11 € le mètre carré, Nantes, Toulouse et Grenoble sont les trois villes de ce top 10 les plus abordables.

> A LIRE : Louer ou acheter ? Les villes où la réponse est tranchée en moins de deux ans

19 jours pour trouver un locataire à Lille mais 154 jours à Toulouse

Autre donnée intéressante de l’étude de la Fnaim : le délai médian qui s’écoule entre la publication d’une offre de location et la signature du bail. C’est un indicateur de la tension du marché immobilier : plus le délai est court, plus la demande locative est forte et à l’inverse, plus il est long, plus la demande est faible. Et là, les résultats sont très variables selon les villes. Le délai médian est ainsi le plus court à Lille (19 jours) et le plus long à Toulouse (154 jours). A Paris intra-muros, il atteint 46 jours mais 66 jours en proche banlieue et 91 jours en banlieue éloignée. A Lyon intra-muros, il est de 49 jours et de 61 jours en périphérie.

> A LIRE : Locataire, propriétaire : les conditions de la rupture du bail

Loyer médian pour un studio et un deux-pièces

Le palmarès donne également le loyer médian d’un studio et d’un deux-pièces dans les dix villes.

 

STUDIO

DEUX-PIECES

 

LOYER MEDIAN

DELAI MEDIAN AVANT SIGNATURE DE BAIL

LOYER MEDIAN

DELAI MEDIAN AVANT SIGNATURE DE BAIL

PARIS

779 €

40 jours

1 183 €

47 jours

NICE

495 €

110 jours

690 €

83 jours

MARSEILLE

393 €

165 jours

556 €

147 jours

BORDEAUX

453 €

39 jours

595 €

57 jours

TOULON

408 €

117 jours

560 €

95 jours

LILLE

431 €

22 jours

545 €

16 jours

LYON

460 €

46 jours

600 €

47 jours

NANTES

387 €

52 jours

500 €

48 jours

TOULOUSE

380 €

201 jours

495 €

145 jours

GRENOBLE

397 €

62 jours

544 €

73 jours

A LIRE AUSSI :

- Location : quels travaux paie le propriétaire ?

- Locataires : comment bénéficier du 1 % logement ?

- Visale : l’accès à la garantie des loyers impayés devient plus facile

- Achat immobilier : le prélèvement à la source va-t-il pénaliser les candidats à un emprunt ?