Au chômage, vous pouvez acquérir des trimestres et des points de retraite

Au chômage, vous pouvez acquérir des trimestres et des points de retraite
Les périodes de chômage indemnisé comptent pour la retraite. - © tamayura39

Toutes les règles à connaître, avec l’expertise de Florence Barat-Payraud, secrétaire générale et directrice de l’appui aux projets de l’Union Retraite.

Les périodes de chômage indemnisé comptent pour la retraite. Chaque salarié du secteur privé peut ainsi acquérir jusqu’à 4 trimestres par an : ce calcul dépend du nombre de jours pendant lesquels il perçoit une indemnisation chômage, sachant que chaque période de 50 jours, consécutifs ou non, de chômage indemnisé peut permettre d’engranger 1 trimestre.

Les trimestres acquis du fait de périodes de chômage sont des trimestres « assimilés ». Pour une retraite anticipée au titre d’une carrière longue, seuls 4 de ces trimestres peuvent être pris en considération, dès lors que le chômage a été indemnisé.

Vous pouvez aussi acquérir des points de retraite complémentaire si, avant la rupture de votre contrat de travail, vous avez cotisé à une caisse Arrco et à une caisse Agirc si vous étiez cadre. Le nombre de points attribués dépend de votre salaire journalier de référence : celui-ci est calculé et notifié automatiquement par Pôle emploi aux caisses de retraite complémentaire.

Le calcul du nombre de points attribués est assez complexe. Il est, dans tous les cas, inférieur à celui que vous perceviez lorsque vous étiez en activité professionnelle. N’étant pas indemnisées, les périodes de carence et de différé d’indemnisation ne donnent lieu à aucun point de retraite complémentaire.

Si vous avez épuisé vos droits à indemnisation chômage mais restez inscrit à Pôle emploi, vous pouvez valider 4 trimestres maximum, à condition que cette période succède immédiatement à une période de chômage indemnisé.

Jusqu’à 20 trimestres pour les chômeurs de plus de 55 ans

Les demandeurs d’emploi de plus de 55 ans, sous réserve d’avoir cotisé au moins 20 années au cours de leur carrière professionnelle à un régime de base, peuvent, pour leur part, valider jusqu’à 20 trimestres de retraite, s’ils ne retrouvent aucun emploi et s’ils ne sont pas rattachés à nouveau à un régime de base obligatoire.

Lorsque le chômage n’est plus indemnisé, aucun point de retraite complémentaire n’est en revanche attribué. Pour ces périodes, votre relevé de carrière (disponible sur info-retraite.fr ou sur agirc-arrco.fr) n’en comprendra donc pas.