Aides au logement : vous allez subir un manque à gagner de 4 € en moyenne

Aides au logement : vous allez subir un manque à gagner de 4 € en moyenne
Le montant réel des aides au logement, c’est-à-dire tenant compte de l’inflation, va diminuer en 2018. - © stadtratte

La non-revalorisation de ces prestations en 2018 va occasionner une perte pour les 6,5 millions de foyers allocataires, déplore la Fondation Abbé Pierre.

Vous percevez des aides au logement ? Le montant réel de ces prestations sociales, c’est-à-dire tenant compte de l’inflation, va diminuer en 2018.

« Les aides au logement ne seront pas revalorisées le 1er octobre prochain, elles vont donc baisser par rapport à la hausse des prix », nous a expliqué mardi 19 juin le directeur des études de la Fondation Abbé Pierre, Manuel Domergue, qui avait révélé l’information sur son compte Twitter.

En application de la loi de finances pour 2018, les aides au logement ne seront en effet plus indexées sur l’indice de référence des loyers (IRL). L’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) calcule l’IRL à partir de l’indice des prix à la consommation (IPC) hors loyers et hors tabac.

Manuel Domergue estime à 4,2 € le montant du manque à gagner, en s’appuyant sur le montant moyen des aides au logement (231 €) et sur l’IPC de mai. Selon l’Insee, les prix à la consommation ont progressé de 1,8 % sur un an au mois dernier.

« Si l’inflation est toujours à ce niveau en octobre, la baisse moyenne des aides au logement atteindra 4,2 €. Mais en fonction de l’inflation, ce recul pourra être en deçà ou au-delà de ce montant », précise le directeur des études de la Fondation Abbé Pierre.

Les foyers pauvres lourdement pénalisés

« Les personnes proches des plafonds de ressources et percevant des petites aides au logement seront faiblement pénalisées, à hauteur de 1 ou 2 € », remarque Manuel Domergue.

Mais, déplore-t-il, « les foyers pauvres ou de familles nombreuses subiront une diminution à hauteur de 5, 6 ou 7 € ».

Le gel s’ajoute au rabot de 5 € des aides au logement le 1er octobre 2017, décidé l’année dernière par le gouvernement d’Edouard Philippe pour réduire leur coût.

L’aide personnalisée au logement (APL), l’allocation de logement sociale (ALS) et l’allocation de logement familiale (ALF) occasionnent plus de 17 milliards € de dépenses, pour bénéficier à quelque 14 millions de personnes et 6,5 millions de foyers, rappelle Manuel Domergue.