Allocations, retraites, tarifs… ce qui change au 1er juillet 2011

Allocations, retraites, tarifs… ce qui change au 1er juillet 2011

Entrée en vigueur de la réforme des retraites, revalorisation des allocations chômage, hausse des tarifs de l’électricité… Un certain nombre de chiffres et de dispositifs changent au 1er juillet 2011. Tour d’horizon de ces évolutions.

Chômage, retraites complémentaires : les revalorisations

Allocations chômage : augmentation de 1,5 %

A compter du 1er juillet 2011, les allocations chômage sont revalorisées de 1,5 %, selon une décision du conseil d'administration de l'Unedic du 30 juin.

Concernant l'allocation journalière d'aide au retour à l'emploi (ARE), qui comprend une partie variable et une partie fixe, celle-ci passe de 11,17 € à 11,34 €. De plus, le montant net de l'ARE ne peut pas être inférieur à 27,66 € (contre 27,25 € avant le 1er juillet).

Le montant minimal de l'allocation d'aide au retour à l'emploi formation (AREF), versée aux demandeurs d'emploi qui suivent une formation, validée par Pôle emploi, s’élève à 19,82 € (contre 19,53 € auparavant).

Pour en savoir plus, voir l'article "Allocations de chômage : combien allez-vous percevoir ?".

Retraites complémentaires : revalorisation au 1er juillet

Au 1er juillet, la valeur du point augmente de 0,41 % et passe ainsi de 1,1884 euros à 1,2135 euros pour l’Arrco, et de 0,4216 euros à 0,4233 euros pour l’Agirc. La valeur d’acquisition du point (la conversion des cotisations en points) progresse, elle, de 2,2 % pour 2011, soit un montant de 5,1354 € pour l’Agirc, et 14,7216 € pour l’Arrco.

Cette année, la valeur du point de retraite complémentaire (celle qui sert au calcul des pensions servies par l’Arrco pour tous les retraités et par l’Agirc pour les cadres) est revalorisée au 1er juillet, avec date d’effet rétroactif au 1er avril 2011. En effet, habituellement, la revalorisation intervient au 1er avril.

Pour en savoir plus, voir l’article "Retraites complémentaires".

Bientôt une revalorisation du Smic ?

Le Smic pourrait être prochainement revalorisé du fait de la hausse de l’indice des prix. En effet, le Smic est révisé tous les ans au 1er janvier. Mais il peut être réévalué en cours d’année, lorsque l'indice des prix à la consommation augmente d’au moins 2 % par rapport à l’indice constaté lors de l’établissement du Smic immédiatement antérieur (article L. 3231-5 du Code du travail). Or, tel est le cas actuellement, selon les chiffres annoncés par l’Insee le 15 juin dernier.

L’article L. 3231-5 du Code du travail précise aussi que, dans ce cas, "le salaire minimum de croissance est relevé dans la même proportion à compter du premier jour du mois qui suit la publication de l'indice entraînant ce relèvement". Le montant du Smic pourrait donc augmenter de 2 %, à partir du 1er août.

Pour en savoir plus, voir l'article "Smic : montant et conditions".

Energie, transports, timbre… les tarifs en hausse

Prix de l’énergie : hausse de l’électricité, gel pour le gaz

L’augmentation du prix du gaz pour les particuliers, qui aurait dû intervenir au 1er juillet, n’aura pas lieu. Une mesure annoncée par le Premier ministre le 5 avril dernier. En revanche, les tarifs du gaz pour les entreprises croîtront de 3,2 %.

En revanche, la hausse du coût de l’électricité pour les ménages sera de 2,9 % au 1er juillet 2011. Cette hausse résultera de deux facteurs :
- une hausse de 1,7 % de l’ensemble des tarifs réglementés de l’électricité, au 1er juillet 2011 ;
- un relèvement de 0,3 centime d’euros par kilowattheure prévu pour le 1er janvier 2012, au titre de la contribution au service public de l’électricité (CSPE). Le prochain projet de loi de finances prévoit que cette augmentation aura lieu pour moitié le 1er juillet 2011 et pour moitié le 1er juillet 2012. Ceci se traduira par une hausse de 1,2 % de la facture des ménages à chacune de ces échéances et permettra de lisser l’effet de ce relèvement.

Pour en savoir plus, voir l'article "Gaz, électricité : les tarifs aidés".

Tarifs SNCF en hausse

Les tarifs des billets de trains Corail, Intercités et TER augmente à partir du 1er juillet. En fonction de la distance parcourue, le billet tarif normal 2nde classe augmentent, de 0,10 à 2,70 euros. Ainsi, le prix d’un trajet Paris – Rouen passe de 21 € à 21,6 € (+ 0,6 €). En revanche, le prix des cartes de réduction reste inchangé.

Pour en savoir plus, voir l’article "Tarifs SNCF : comment s'y retrouver ?".

Le timbre postal passe à 0,60 €

À partir du 1er juillet 2011, le prix du timbre de la lettre de moins de 20 grammes passe de 0,58 € à 0,60 €. L’ajustement tarifaire de 0,02 € intervient un an après la dernière hausse tarifaire.
Au 1er octobre 2011, deux nouvelles offres seront proposées :
- une lettre en J+2, moins chère (0,57 €),
- une lettre en ligne, qui pourra être expédiée via Internet et qui sera distribuée en J+1 (0,99 €). 

Retraite à 62 ans : entrée en vigueur de la réforme

La réforme des retraites entre en application le 1er juillet 2011. Elle s’applique à tous les assurés nés à compter du 1er juillet 1951. Mesure phare : l’âge légal de la retraite est progressivement reculé de 60 à 62 ans d’ici à 2018. Ce relèvement s’effectue à raison de quatre mois de plus par « génération » (année de naissance).

Exception au principe, la retraite anticipée, jusqu’alors réservée aux personnes handicapées ou qui ont commencé à travailler jeunes, s’élargit aux salariés atteints d’une incapacité permanente au moins égale à 10 % ; ceux-ci obtenant sous certaines conditions le droit de partir à 60 ans. Autre changement : l’âge permettant de bénéficier du taux plein quelle que soit la durée de cotisation passe de 65 à 67 ans, là encore à raison de quatre mois par génération.

Cette réforme s’applique aux salariés du secteur privé, aux artisans, commerçants et professions libérales, aux salariés et non-salariés des régimes agricoles, aux fonctionnaires d’État, territoriaux et hospitaliers. Les fonctionnaires occupant un emploi de la « catégorie active » voient leur âge de départ reporté progressivement, selon les cas, de 50 à 52 ans ou de 55 à 57 ans.

Pour en savoir plus, voir l’article "La retraite à 62 ans".