Le Pass Navigo gratuit pour la plupart des Parisiens handicapés

Le Pass Navigo gratuit pour la plupart des Parisiens handicapés
A partir de juin 2018, les transports en commun seront gratuits pour un grand nombre de Parisiens handicapés. - © monkeybusinessimages

A partir du 1er juin, à condition de payer moins de 2 029 € d’impôt, les Parisiens handicapés pourront bénéficier de la gratuité de l’ensemble des transports en commun dans les cinq zones de la région parisienne. Jusqu’à présent, la gratuité était réservée aux allocataires de l’AAH et limitée aux zones 1 et 2.

« Dans le même esprit [que pour les seniors] les Parisiens handicapés vont aussi bénéficier de la gratuité du Pass Navigo à partir du 1er juin, sous condition de ressources », a déclaré la maire de Paris Anne Hidalgo dans le JDD le 4 février dernier. Environ 20 000 personnes handicapées devraient pouvoir en bénéficier.

La réduction actuelle dans les transports parisiens

Actuellement, les personnes handicapées peuvent bénéficier du Navigo Emeraude Améthyste (Nam). Ce pass ouvre droit à la gratuité de l’ensemble des transports en commun en zones 1 et 2 pour les titulaires de l’Allocation adulte handicapé (AAH) ou de l’allocation supplémentaire d’invalidité (Asi). S’ils choisissent de circuler sur les zones 1 à 5, ils doivent payer un complément de 160 € par an.

Les autres Parisiens porteurs d’un handicap attesté par l’un des titres suivants :

  • allocation compensatrice pour tierce personne,
  • prestation de compensation du handicap,
  • pension d’invalidité des 2e et 3e groupes du régime général de la Sécurité sociale,
  • pension de veuve ou de veuf invalide,
  • rente d’accident du travail attribuée pour une incapacité au moins égale à 80 %,

doivent acquitter, eux, entre 30 et 410 € par an selon le nombre de zones choisies et leur taux d’imposition.

La gratuité pour tous, sous condition de ressources

Mais à partir du 1er juin, la gratuité s’appliquera à toutes les personnes pouvant justifier d’un handicap et couvrira les cinq zones. Reste que pour y avoir droit, il faudra, comme c’est déjà le cas aujourd’hui, habiter Paris depuis au moins trois ans et appartenir à un foyer fiscal acquittant un impôt sur les revenus inférieur ou égal à 2 028 € (première demande de pass) ou à 2 430 € (renouvellement annuel).