Places en maisons de retraite : de fortes disparités entre les départements

Places en maisons de retraite : de fortes disparités entre les départements
En moyenne 5 688 lits sont disponibles dans chaque département. - © kzenon

557 461 places sont disponibles dans les établissements médicalisés pour les personnes âgées dépendantes. Un nombre insuffisant qui met certains départements dans une situation critique.

La France compte près de 8 000 Ehpad (Etablissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes). Ces maisons de retraite médicalisées accueillent des personnes de 60 ans et plus en perte d’autonomie partielle ou totale. Problème : le nombre de places disponibles est insuffisant par rapport à la demande, selon une récente étude menée par le site logement-seniors.com.

Au total, les Ehpad offrent 557 461 places, 5 688 lits en moyenne par département et environ 73 par établissement. Obtenir une place demande de la patience : comptez un délai d’attente de 8 mois en moyenne pour les Ehpad publics, un peu moins pour les privés. Le tarif s’élève à 1 810 euros par mois dans le privé contre 1 708 euros dans le public. Trois occupants sur quatre sont des femmes âgées en moyenne de 85 ans et la durée de résidence dans ces établissements est de deux ans et demi.

Offre de lits trop faible dans cinq départements

Mais certains départements connaissent de grandes difficultés pour placer ses personnes âgées. « Les Alpes-Maritimes, la Meurthe-et-Moselle, la Manche, la Mayenne et le Loir-et-Cher totalisent 18 % de la demande de placements en France et ne proposent que 5 % de l’offre de lits en Ehpad », pointe l’étude. Or, ce sont les départements qui comptent le plus de seniors dans l’hexagone.

A contrario, dix départements ont plus de places disponibles que de demandes : le Nord, le Pas-de-Calais, le Bas-Rhin, la Moselle, le Morbihan, le Maine-et-Loire, le Rhône, le Puy-de-Dôme, la Vendée et les Pyrénées-Atlantiques. A titre d’exemple, le Nord compte 250 Ehpad contre 25 seulement dans les Alpes-Maritimes.

10 lits en moyenne pour 100 seniors de plus de 75 ans

L’augmentation du nombre de seniors dans les années à venir risque de creuser un peu plus encore les disparités. D’ici 2040, ils devraient représenter 32 % de la population française et le nombre de personnes âgées dépendantes aura doublé. « Pour conserver la moyenne actuelle de 10 lits pour 100 personnes de plus de 75 ans, il faudrait doubler le nombre de lits d’ici à 2040 », estime logement-seniors.com. En 2012, 5 000 places ont été créées alors que la demande était de 10 000.