Le plafond de la Sécurité sociale à 3 311 € par mois en 2018, quel impact sur vous ?

Le plafond de la Sécurité sociale à 3 311 € par mois en 2018, quel impact sur vous ?
Le plafond annuel de la Sécurité sociale atteindra 39 732 € le 1er janvier prochain. - © MarianVejcik

Le niveau de ce paramètre, utilisé notamment pour calculer le niveau des cotisations sociales prélevées sur les salaires, va augmenter de 1,028 % par rapport à 2017.

Le gouvernement a fixé, dans un arrêté publié samedi 9 décembre au Journal officiel, le montant du plafond de la Sécurité sociale en vigueur en 2018.

Le niveau de ce paramètre va marquer une hausse de 1,028 %, inférieure à celle anticipée par la Commission des comptes de la Sécurité sociale dans son rapport annuel publié le 28 septembre.

Le plafond annuel de la Sécurité sociale progressera ainsi de 39 228 à 39 732 € le 1er janvier prochain.

Le plafond mensuel grimpera de 3 269 à 3 311 €.

Le plafond journalier progressera de 180 à 182 €.

Le plafond horaire stagnera, lui, à 24 € par heure.

Les objets du plafond annuel de la Sécurité sociale

Paramètre fixé annuellement suivant une procédure figurant dans le Code de la Sécurité sociale, le plafond a plusieurs objets, notamment la fixation ou le calcul :

  • du niveau des cotisations sociales prélevées sur les salaires (y compris des cotisations finançant les retraites complémentaires) ;
  • du montant maximal des pensions de retraite de base versées par le régime général de la Sécurité sociale (celui auquel cotisent les salariés du secteur privé) ;
  • du montant maximum des indemnités journalières pour maladie, accident du travail, maternité et paternité ;
  • du montant de la gratification minimale due par les employeurs aux étudiants accomplissant un stage d’une durée supérieure à deux mois.

Certaines complémentaires santé s’appuient sur le plafond de la Sécurité sociale pour fixer le montant du remboursement des frais de santé auquel vous avez droit.